Jeudi 11 juin

Ce matin sur Musique 3, le toujours malicieux Camille de Rycke recevait le violoniste Daniel Hope et lui demandait où irait sa préférence entre une conversation avec Hindemith ou une partie de tennis avec Schönberg. Sans hésitation, une partie de tennis avec Schönberg, répondit Hope, m’apprenant du même coup que Schönberg avait imaginé une forme de notation musicale des échanges tennistiques ! Il ne badinait pas avec le tennis. Après un match perdu contre le compositeur André Prévin, Schönberg ne lui adressa plus la parole.

Personnellement, j’ai souvent eu envie de faire quelques balles avec Jean-Luc Godard, ou bien une partie d’échecs avec Samuel Beckett comme Jean-Philippe Toussaint en a eu le bonheur.

J’ai reçu dernièrement  deux nouvelles qui m’ont fait plaisir. D’abord la prochaine réédition à La Lettre Volée de mon premier livre ( Une analyse avec Dieu -le rendez-vous de Lacan et de Kierkegaard ). J’ai suggéré à Daniel Van der Gucht d’y inclure en préface l’article que François Regnault avait eu la gentillesse d’y consacrer naguère dans La Cause Freudienne. Ensuite, la publication début 2016 d’une traduction espagnole de L’envers du décor dans la collection  que dirigent à l’Université San Martin à Buenos-Aires mes amis Damasia et Hugo Freda. Vu que je ne suis pas très inspiré ces temps derniers, voilà qui me fait franchement du bien.

 

2 réflexions au sujet de « Jeudi 11 juin »

  1. J’ai appris lors de sa récente victoire à Roland Garros que Wawrinka avait une phrase de Beckett tatouée sur le bras : « Echoue encore, échoue mieux », en plus d’un magnifique revers à une main !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>