Vendredi 10 avril

Pour son n° 5OO, Lacan Quotidien a choisi d’épingler l’air du temps à travers des tweets. J’ai répondu à cette invitation originale par six « vrai-faux » tweets, vu que je ne dispose pas jusqu’ici de compte Twitter. Les voici (pour LQ,  Caherine Lazarus Matet a retenu les 3 premiers) :

# Lacan pascal: peut-on imaginer un champ commun à psychanalyse, ethnologie et linguistique? Réponse: à Pâques, en guise d’oeuf? (in Radiophonie)

# le tweet vu comme une épidémie: le saviez-vous? L’OMS repère le flux des tweets pour évaluer la progression des épidémies.

# j’aime la forme courte mais le tweet m’irrite, me consterne, me fâche. Imagine-t’on « suivre » un haïku? M’enfin !

# les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent. Elle voudrait, enfin si je le permets, déjeuner en paix. En paix! (Stéphane Eicher)

# la dernière fois où la société française a rêvé, c’était en mai 68. Ca fait 40 ans qu’on ne rêve plus. (Vassilis Alexakis in La clarinette)

# Amor Mundi, spectacle de mon amie Myriam Saduis du 14 au 17 avril Théâtre de Cergy Pontoise. Si vous ratez ça, tant pis pour vous.

Celui que je préfère, signé François Regnault: # j’écoute France Musique qui est en grève: on n’y entend que de la musique. Sauf interruptions de la musique pour dire qu’on est en grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>