Mardi 7 octobre

En vue des prochaines Journées de l’Ecole de la Cause Freudienne sur le thème « Etre mère », quelle meilleure lecture pouvais-je recommander que celle de Claire Bretécher, la géniale dessinatrice des Frustrés et des Mères ? On semble l’avoir injustement oubliée, elle que Roland Barthes tenait pour la sociologue la plus aigüe de son temps.  Alors, précipitez-vous sur cet album, Les mères,  heureusement republié en 2007 ( éd. Dargaud )

Je l’ouvre à la première page : deux amies bavardent, un verre à la main

-       Non ! mais c’est merveilleux !  -Oh, je sais que tu es contre… -Pas du tout, je trouve que tu as un courage fou…c’est pour ça que tu es au jus d’orange ?  -Oui, je préfère ne pas prendre de risques  -Que dit Jean-Jérôme ?  – Fou furieux au début, mais il commence à s’y faire  -Il va adorer ça et toi aussi  – Je ne sais pas, on verra  – Tu veux un garçon ou une fille ?  -J’ai envie de jumeaux, c’est plus gai. Si je n’y arrive pas, je pourrai toujours aller en chercher un autre à Tahiti dans deux ans  -Et tu crois que tu auras la patience de t’en occuper ?  -Si ça me gonfle trop, je les fourgerai à Jean-Jé. Ou alors je prendrai une nurse…sauf que je n’aimerais pas qu’ils s’attachent à quelqu’un d’autre  -T’auras qu’à faire faire les trucs chiants à la nurse, et tu garde le gratifiant pour toi  – Et tu as trouvé des prénoms ?  -Raymond et Jeanine.

  Arrive un type, pas Jean-Jérôme, le copain de l’autre: -Vous avez l’air toutes excitées…qu’est-ce qui se passe dans vos cervelles d’oiseaux ?  -Ca t’ennuie si je lui dis ?  -Non non  -Grigri va faire enlever son stérilet.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>