Dimanche 20 juillet

Ah! il n’est pas nécessaire ces temps-ci d’aller au Louvre-Lens visiter l’exposition Les désastres de la guerre pour se faire une idée de ceux-ci. L’ envers du décor se dévoile.

Deux autres expositions sont à découvrir cet été à Paris. On ne s’étonnera pas que je recommande  All that falls au Palais de Tokyo, dont le commissaire est mon vieux complice Gérard Wajcman. Et au Musée des Arts Décoratifs, celle consacrée au styliste Dries Van Noten (Influences). Deux expos mallarméennes en somme : de la dernière mode au désastre obscur, et retour. A Bruxelles, le Wiels présente les travaux des artistes accueillis cette années en résidence. J’ai été ébloui par ceux d’Emmanuelle Quertain, dont mon ami GeronneZ m’avait dit le plus grand bien, à raison.

Quelques belles lectures  de vacances m’attendent: le Baudelaire de Walter Benjamin, le premier tome de la Correspondance de Samuel Beckett. J’en parlerai sans doute à la rentrée.  C’est fou, tout ce qu’on peut reporter à la rentrée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>