Jeudi 5 juin

Un charmant garçon que Philippe Hellebois! C’est d’ailleurs la conclusion en toutes lettres de ses Histoires salées en psychanalyse (Navarin éd.) auxquelles une soirée est consacrée ce soir au local de l’ACF-Belgique.

Cet espèce de traité de psychopathologie de la vie amoureuse conte une vingtaine d’histoires contées à la manière d’un Maupassant qui aurait lu Freud et Lacan. La dernière d’entre elles n’est pas la moins savoureuse et nous dresse le portrait drolatique de l’auteur en adorateur d’une Eve future avec qui il regagnerait le paradis. Les déboires répétés où ce fantasme l’a entraîné, ainsi que ses partenaires, tantôt l’enragent, tantôt le désolent, mais finalement lui servent surtout à nous charmer.

C’est donc comme analysant autant que comme analyste que Philippe Hellebois a pris la plume. Une plume alerte, spirituelle, joyeuse, qui, sans jamais reculer à appeler un chat un chat,  excelle dans le bien- dire.  Je m’en vais de ce pas goûter de ce sel rare.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>