Lundi 12 mai

 

La clinique de l’autisme est devenue ces dernières années le cheval de bataille des adversaires les plus résolus de la psychanalyse. Un « Plan Autisme », plus que sensible à leurs sirènes, se trouve actuellement en discussion au Ministère de la Santé. C’est pourquoi, ce samedi 10 mai, un forum était organisé aux Facultés Universitaires Saint-Louis, où des praticiens orientés par la psychanalyse se sont employés à témoigner de leur expérience.

Loin de prétendre apporter des recettes toutes faites, ils nous ont fait part de ce que leur enseigne à chaque fois de singulier la rencontre avec un sujet autiste, dès lors qu’on prête attention à son inventivité. Un cas, rapporté par Guy Poblome, m’a émerveillé: il s’agit d’un jeune enfant, d’une dizaine d’années je crois, longtemps muré dans le mutisme. A l’occasion d’une activité de jardinage, comme un autre enfant se fait piquer par des orties, il s’exclame à la surprise générale: « les orties, moi, ça ne me pique pas! ». S’engage alors un progressif acheminement vers la parole. Un dialogue inédit se fait jour entre cet enfant, sa maman et les divers intervenants de l’institution où il réside, jusqu’à ce qu’il formule un jour le voeu de devenir… horticulteur comme son papa ! Quel protocole rééducationnel ready made, quelle orthopédie comportementale aurait pu ménager place au désir qui émerge dans cette équivoque inattendue ?

Miracle ? Un lieu a été retenu, à l’initiative de la Région bruxelloise, pour abriter le Musée d’Art moderne et contemporain. Son ouverture serait prévue pour 2017. Acceptons-en l’augure.Pour l’heure, et je m’en réjouis, à l’occasion du traditionnel Parcours d’artistes de Saint-Gilles § Forest, ma fille Milena s’apprête à squatter mon cabinet, et à le transformer pour trois week-ends en lieu d’exposition de ses installations florales et de photographies, réalisées par Julien Richa, de ces ikebana.

Une réflexion au sujet de « Lundi 12 mai »

  1. Une artiste française que j’aime beaucoup à propos d’ ikebana : Camille Henrot. Elle a réalisé une exposition sur le thème suivant : Est-il-possible d’ être révolutionnaire et d’aimer les fleurs ? A mon avis oui, ses oeuvres en sont d’ailleurs la preuve. Milena est peut être en train de devenir une révolutionnaire à sa manière.
    http://www.camillehenrot.fr/fr/work/61/est-il-possible-detre-revolutionnaire-et-daimer-les-fleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>