Samedi 23 février

Et de trois! Après Rafah Nached en Syrie, Mitra Kadivar en Iran, voilà qu’en Tunisie, vient le tour de la psychanalyste Raja Ben Slama à être l’objet d’un mandat d’amener.  Son crime: avoir publié sur son site internet une critique des pratiques judiciaires du nouveau pouvoir islamiste, critique qualifiée de « dénonciation calomnieuse » en vertu d’une loi…abrogée depuis la révolution de jasmin ! Raja est la soeur du psychanalyste bien connu en Europe Fethi Ben Slama, auteur d’un ouvrage intitulé La psychanalyse à l’épreuve de l’Islam. Un appel à la libération immédiate de Raja est lancé sur le site http://raja2013.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>