Dimanche 17 février

Je salue la libération à Téhéran de Mitra Kadivar. La mobilisation internationale initiée par Jacques-Alain Miller a porté ses fruits, et c’est une très joyeuse nouvelle.

Cette semaine, pendant que j’étais, insouciant, aux sports d’hiver, Benoit XVI démissionnait, Oscar Petrorius flingait sa compagne, et un astéroïde de 150000 tonnes menacait de nous donner une fameuse claque. Qu’est-ce que c’est que ce carnaval !

Les sports d’hiver sont une bénédiction. On y respire vraiment un autre air. On n’y pense plus à rien, discipline pas si aisée qu’il n’y parait. C’est qu’on y est tout entier mobilisé par notre corps. On fait l’épreuve de ses limites – froid, fatigue, coubatures, bobos – et de sa pesanteur. Mais, miraculeusement, celle-ci se rebrousse en légéreté: sauts, glissades, envols, pirouettes, vin chaud, sentiment de liberté! On s’émerveille de la beauté du paysage, du velours de la neige, des cimes inviolées.  Bref, un brin de manie enivrante, avant que nous ratrappe le fardeau de la pensée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>