Mardi 20 décembre

Cette photographie a été prise, à Buenos Aires sans doute,  par mon excellent collègue psychanalyste argentin Fabien Fajnwaks. Et ce même jour, je découvre cette autre vitrine, londonienne:dans laquelle un graffiti fameux de Banksy a été détourné à la grande colère de celui-ci, qui a aussitôt appelé à aller se servir gratuitement dans cette boutique Guess de Regent Street.

Dans la vitrine de Zara House, trône un lit double, qu’on imagine confortable à souhait. A pied de celle-ci,un SDF a donc, avec une ironie confondante, choisi d’installer le carton qui lui tient lieu de couche. Une jeune femme, en lunettes solaires et sac en bandouillère, dans une tenue peut-être achetée chez Zara, passe sans lui prêter la moindre attention,  toute entière occupée à son smartphone. Dans la vitrine du magasin Guess, surmontant quatre mannequins masculins, une reproduction grand format de la Flower Thrower de Banksy, utilisée sans son consentement. Toute la perversion du capitalisme se résume dans la réunion de ces deux images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>