Dimanche 9 février

 

J’ai évoqué récemment – c’était le 12 décembre 2019- la belle discipline du saut à la perche, qui avait inspiré à Evariste Richer une oeuvre ironiquement intitulée Sublimation. Evariste va pouvoir inscrire une encoche supplémentaire sur cette barre, désormais franchie à 6m,17. C’était hier lors du meeting de Torun en Pologne, au cours duquel le suèdois Armand Duplantis a effacé le précédent record du monde détenu par Renaud Lavillenie.

Evidemment, il est bon de se rappeler, comme le disait Lacan, qu’on ne met jamais haut que ce qui était en bas.  Ceci distingue la sublimation, que Lacan tenait  juste pour une espèce d’escabeau, de toute idéalisation. Le perchiste , qui ne monte que pour retomber de plus haut, voue sa vie à la conquête de quelques centimètres. Hisscroihaut ?!

Il n’empêche :  j’ai pour les perchistes une admiration immense depuis que j’ai vu Thierry Vigneron, lui aussi un temps le meilleur au monde, franchir 5m, 75…sur la Grand place de Bruxelles ! Je ne sais plus à quelle occasion ce saut avait été programmé en ce lieu insolite, mais c’était hallucinant de voir cet envol, non pas depuis quelque gradin, mais depuis le niveau du sol, à quelques mètres seulement de moi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>