Mercredi 21 août

Dans les divers notices biographiques que j’ai pu lire à propos de Stéphane Mandelbaum, quelque chose d’essentiel et de troublant n’est pas indiqué. Quand, à l’âge de douze ans,  Stéphane a débarqué au  Snark à La Louvière où je travaillais à l’époque, il ne savait ni lire ni écrire. Mais quelques mois plus tard, il n’en était plus rien. Un déclic avait eu lieu, qui tient à une bonne rencontre: celle d’un de mes collègues, un homme merveilleux, un homme droit, modeste et spirituel, instituteur par son formation, avec qui il noua très vite une relation privilégiée. Stéphane descendait des survivants à deux génocides, arménien du côté de sa maman, juif du côté d’Arié son père. Nelson est burundais, et lui aussi il a survécu à un génocide. En avaient-ils parlé? Nelson, que j’ai revu il y a quelques jours, n’en a pas gardé le souvenir. Mais je ne doute pas qu’une fraternité secrète ait trouvé là sa source.

Au Burundi, pays toujours en quête d’apaisement, comme le Rwanda voisin, Nelson n’est pas retourné vivre. Mais il y a fondé, dans le village où il est né, une école, projet que  quelques anciens du Snark, dont je suis, ont soutenu et dont nous suivons attentivement le développement. Avec son épouse Mélanie, qui est pédiâtre, il  consacre à présent  ses efforts à la création d’un dispensaire, dont  l’ouverture est prévue dans deux ans. J’espère beaucoup pouvoir y assister.

Il y a peu de témoignages de l’histoire post-coloniale tragique du Burundi. Je me dois donc de signaler  L’école anormale de Kiremba (éd. L’Harmattan,2017) de  Berckmans Nijimbere, qui est le neveu de Nelson Bindarijé. Récit de la rafle dont furent victimes en 1972 les professeurs et élèves hutus de l’école secondaire où il étudiait, rafle à laquelle il échappa par miracle. Berckmans Nijmbere vit au Canada, mais comme Nelson, il a aujourd’hui oeuvré à la création d’une école dans son village natal.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>