Mardi 6 mars

FAUDA : ça veut dire le chaos en arabe. C’est le titre d’une formidable série israëlienne, dont le titre condense parfaitement le propos: celui d’un chaos, sinon permanent en tous cas toujours menaçant en Cisjordanie, au fil de l’infernale et insoluble partie entre Israéliens et Palestiniens, les deux camps étant eux-mêmes profondément divisés.

Ledit chaos n’est cependant nullement l’anarchie. Il est même par bien des aspects réglé comme papier à musique, organisé, planifié, programmé,  anticipé comme les cyclônes ou les ouragans dans les prévisions météorologiques, évalué comme les secousses sismographiques sur l’échelle de Richter, contrôlé comme la crue  ou la décrue d’un fleuve  par des barrages. Sauf que les plans se révèlent foireux plus souvent qu’à leur tour, que les prévisions sont prises de court  ou manipulées et les contrôles tronqués ou truqués par des calculs politiques tordus mais aussi troublés par des coups de tête imprévisibles de sujets pris dans cette tourmente et qui soudain ne jouent plus le jeu imposé dans chaque camp. Sans doute est-ce ce dernier point, avec le fait qu’on y parle aussi bien arabe qu’hébreu, qui  assure le grand succès de cette série, et pas seulement en Israël mais dans tout le Moyen Orient.

Mais où donc aujourd’hui ne régne pas la fauda ? Où n’est-elle pas distillée, orchestrée, fabriquée ? C’est qu’elle a ses bénéficiaires. Plus s’installe le chaos, plus pressant est l’appel au maître. La recette a fait ses preuves et  se vérifie sans cesse.

Les élections italiennes de ce dimanche 4 mars  sont à considérer sous cet angle. Ellles s’inscrivent dans le mouvement général  de bascule de l’Europe vers l’extrême droite, qui sur l’ensemble du continent a, selon une enquête récente du magazine Politis, progressé de 36 °/° en une quinzaine d’années. La déstabilisation des démocraties est pour l’extrême droite un moyen et une fin.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>