Samedi 14mai

Avant l’entrée en scène de chaque concurrent de ces demi-finales du concours Reine Elisabeth, il est rappelé au public d’éteindre ses téléphones portables. Il est aussi demandé d’éviter de tousser. Injonction paradoxale, car lors même que vous n’y songiez pas, vous sentez soudain dans votre gorge des chatouillements qui pourraient bien évoluer vers une abominable quinte de toux. Et ça n’y manque pas, une bonne partie de la salle se met à tousser!  Mais il ne faut voir là aucun mouvement de protestation. Il s’agit au contraire de la démonstration de ce que le corps est affecté, parasité, commandé  par la parole. Vous dites le mot toux et il obéit comme un toutou !

Je disais hier qu’il était frustrant de ne pas entendre Camille de Rycke et ses invités en life à Flagey. C’est qu’en plus, ils ne se tiennent qu’à quelques mètres , bien en vue au balcon. Pourquoi diable un téléviseur n’est-il pas installé au bar ou dans le hall, qui, pendant les pauses, permettraient de suivre leurs commentaires, et d’apprendre ainsi au passage ce qu’est une vergette (hum) ou recevoir des nouvelles de Kevin Debruyne ?

Ce week-end, c’est la Pentecôte, c’est-à-dire la fête du Saint-Esprit. D’après Balthasar Gracian, la manifestation la plus élémentaire du Saint Esprit est le mot d’esprit. Un simple calembour par exemple.  On comprend qu’avec de telles considérations, il ait eu quelques problèmes avec la Compagnie de Jésus. Jacques Lacan ne disait pas autre chose, pour qui le Saint Esprit personnifie  l’entrée du signifiant dans le monde. Si celui-ci nous affecte – Dites-moi tout,  ah mais certainement ! , et voilà que je tousse – , il nous fait aussi jouir. Tout, tout, tout, j’vous dirai tout sur la vergette…

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Samedi 14mai »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>