Samedi 27 février

Mon grand ami Marcel Berlanger expose en ce moment à la galerie Rodolphe Janssens (rue de Livourne à Ixelles) . Juan d’Oultremont, avec le sens de la formule qu’on lui connait, résumait l’éblouissement général par un « Putain, ça a de la gueule »! Bien dit, mon petit gars.
Il n’y a pourtant pas de peinture plus sobre. Mais sa maîtrise technique est telle qu’il peut revisiter aussi bien Monet, Mondrian ou Christopher Wool. Et le miracle est que cela reste d’une cohérence parfaite.
Marcel participera aussi à une exposition qui me tient très à coeur, à la préparation de laquelle j’ai contribué, qui se tiendra à partir du 4 mars prochain au Centre Culturel de Namur dans les Anciens Abattoirs de Bomel. Il s’agit d’un hommage au cher Alain geronneZ , qui nous a hélas quitté voici quatre mois. Elle réunira les oeuvres d’une vingtaine d’artistes à propos desquels, dans son style inimitable, Alain avait écrit dans le magazine FluxNews. L’intitulé de l’exposition, qu’il avait conçue: Entre Chambre et muse !
Comme disait Raymnd Queneau : On muse, on muse avec les lézards !
Par une étrange coîncidence, j’entendais hier une interview d’Agnes Varda, à propos de son exposition au  Musée d’Ixelles, que je ne manquerai pas d’aller voir. Coîncidence, parce que, voici 5 ou 6 ans, au sortir d’une autre exposition de Marcel, nous avions retrouvé Agnes Varda au cours d’un dîner dans un restaurant en lisière de la forêt de Soignes. Est-ce qu’Alain était des nôtres? Probable, mais je n’en suis plus sûr. Je conserve un souvenir ému de cette rencontre. Le repas terminé en effet -il devait être près de minuit- j’entame un brin de causette avec Agnes sur le parking. Et ne voilà-t’il pas qu’elle m’invite à aller faire une promenade en forêt ? J’avais bien envie d’accepter; en dépit de ses quatre vingt balais, Agnes Varda est très alerte; l’idée était délicieuse, mais tout de même, par cette nuit noire et froide,  j’éprouvais quelques scrupules. Luc Dardenne, qui l’accompagnait, m’a tiré d’affaire, en l’embarquant quasi de force !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>